Actualité


 
mardi 26 décembre 2017

UN NOUVEAU PLAN DE CIRCULATION A L’ÉTUDE

Devant le flux de véhicules, de cyclistes et de piétons qui entrent et sortent chaque jour sur le port, un nouveau plan de circulation devrait être mis en place d’ici l’été. Il permettra d’optimiser les flux et de sécuriser les usagers.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Combien sont-ils exactement? Nul ne le sait vraiment. Entre les voitures, les chariots, les camionnettes, les semi-remorques, les vélos, les piétons… personne ne connait précisément le nombre d’usagers qui fréquentent chaque jour le port de Lorient Keroman, sans compter les touristes de passage ou les Lorientais qui viennent chaque jour s’y promener. Seule certitude : le trafic y est dense et le stationnement souvent difficile à certains endroits. Un constat qui a décidé la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port, à réfléchir à la mise en place d’un plan de circulation et de stationnement sur l’ensemble du port, aire de réparation navale comprise. Il faut dire qu’en la matière, c’est un peu l’anarchie qui domine. « Nous avons identifié un certain nombre de flux de véhicules, de cyclistes et de piétons, avec des pics à certaines heures de la journée. Tout cela peut être dangereux. L’idée est donc de pouvoir optimiser ces flux de circulation et d’améliorer la sécurité des usagers », indique Anouck Le Crann, responsable QHSE à la Sem Lorient-Keroman. Pour y parvenir, le port a lancé un appel d’offre qui vient d’être remporté par le groupe Artelia, dont l’une des agences est implantée à Ploemeur.

Enquête sur le terrain

L’étude doit se dérouler en trois phases. La première débutera en début d’année avec la mise en place d’ateliers thématiques destinés à recueillir l’avis des usagers. « L’objectif est d’intégrer le maximum d’acteurs portuaires pour échanger avec eux : pêcheurs, mareyeurs, poissonniers, employés de la Sem, entreprises de la réparation navale, transporteurs, etc. », précise Anouck Le Crann. Dans un second temps, une enquête sera menée sur le terrain à l’aide de capteurs disséminés un peu partout sur le site. D’abord pour connaître le nombre exact de véhicules qui circulent chaque jour sur le port. Ensuite pour définir plus précisément par quels endroits entrent et sortent ces mêmes véhicules, et combien de temps ils restent stationner sur le site. « Ces deux premières phases permettront d’établir un diagnostic général à partir duquel seront élaborés plusieurs scenarii », poursuit la responsable QHSE. Le nouveau plan de circulation et de stationnement du port de Lorient Keroman devrait être mis en place cet été. Il permettra probablement de définir des sens de circulation sur le site avec éventuellement des zones réservées à la circulation des chariots élévateurs. Le parking aérien pourrait être, quant à lui, mieux fléché depuis l’avenue de la Perrière. Car pour ceux qui s'agacent de ne pouvoir se garer sur le port, un conseil : il y a toujours de la place à cet endroit !