Actualité


 
mercredi 22 novembre 2017

LORIENT KEROMAN SE MET AU LED

Après la gare de marée, les ateliers mécaniques et plusieurs criées, c'est l’aire de réparation navale du port qui s'équipe d'éclairages à led. Objectifs : économiser l’énergie et baisser les coûts de maintenance. Une étape supplémentaire dans la démarche « port durable » entreprise depuis plusieurs années par Lorient Keroman




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

En matière de développement durable, Lorient Keroman a toujours fait figure de précurseur. Il fut ainsi le premier port à équiper son aire de réparation navale (ARN) d’un système complet de traitement des eaux usées, en 2002. Plus récemment, le premier port français a obtenu la certification ISO 14 001, norme particulièrement exigeante qui permet d’évaluer et de maitriser les impacts de ses activités sur le milieu. Une étape supplémentaire dans cette démarche « port durable » est en train d’être franchie. Cette fois, c’est à l’éclairage et au gaspillage énergétique que les dirigeants du port ont décidé de s’attaquer. Depuis plusieurs mois, les éclairages classiques des infrastructures portuaires sont progressivement remplacés par des éclairages à led. « L’objectif est double. Il s’agit d’un côté de réduire notre consommation électrique. Et de l’autre de diminuer les coûts de maintenance », explique Marc Poitrenaud, responsable technique de la SEM Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port. Les premières ampoules à led ont été mises en place en 2016 sur le parking de la gare de marée, une zone d’accès pour les camions qui reste éclairée toute la nuit, et qui est donc particulièrement énergivore. Les bureaux, rénovés la même année, et plus récemment les nouveaux ateliers mécaniques, ont eux aussi été équipés avec ces système d’éclairage révolutionnaires qui permettent de consommer jusqu’à 85% d’énergie en moins.

Coût de l’opération : 87 000 €

Depuis juin, c’est l’ARN qu<s>e</s>i se met progressivement à la page. Les 6 grands mâts qui éclairent la zone de travail seront bientôt tous équipés de projecteurs à led d’une puissance de 550 watts contre 1000 watts pour les anciens. « Nous allons également y installer des boites à boutons qui nous permettrons d’isoler les projecteurs et d’éteindre certaines zones quand elles ne sont pas utilisées », précise Marc Poitrenaud. Au delà de réduire fortement la consommation électrique de l’ARN, ce nouveau système d’éclairage permettra de limiter fortement les opérations de maintenance, et donc de faire des économies supplémentaires. « Sur un éclairage classique il faut faire du relamping tous les trois ans pour changer les ampoules. Ca nécessite à chaque fois de louer une nacelle. Avec l’éclairage à led, il n’y a aucune intervention pendant 10 ans », poursuit le responsable technique. Les 29 réverbères qui éclairent les différentes zones de circulation de l’ARN seront eux aussi moderniser dans les prochains jours et équipés de nouvelles ampoules d’une puissance de 60 watts contre 150 watts pour les anciennes. Entièrement financée par la Sem Lorient Keroman, l’opération menée sur l’ARN représente un budget de 87 000€ ouvrant droit à des certificats d’économie d’énergie, et donc à quelques aides de l’État. Le remplacement des vieilles ampoules à incandescence devrait ensuite se poursuivre sur le port. « L’idée c’est de remplacer tout l’éclairage au fur et à mesure que l’on rénove les bâtiments », indique Marc Poitrenaud. Ce sera notamment le cas dans le futur bâtiment Europêche. Ailleurs, dans les chambres froides et les criées, des détecteurs de présence ont également été installés afin de lutter contre le gaspillage énergétique. Avec toujours le même objectif : faire de Lorient Keroman un port toujours plus durable.