Actualité


 
mardi 29 août 2017

PAS DE TREVE ESTIVALE POUR LORIENT KEROMAN

Alors que la grande majorité des vacanciers s’apprêtent à retrouver le chemin de l’école ou du travail, au port de Lorient Keroman on n’a pas chômé cet été. Revue de détail de l’activité estivale du premier port de pêche français.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

« Je crois qu’on en a rarement fait autant. En tout cas, pas depuis 5 ans au moins ». Maurice Benoish, président de la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port de pêche, et Benoit Jaffré, directeur général, n’avaient pas connu une telle abondance de sardines depuis longtemps. Depuis le premier juillet, 1500 tonnes ont été débarquées à Lorient, soit deux fois plus en un seul été que la quantité débarquée tout au long de l’année 2016 ! Actuellement, deux bolincheurs continuent d’approvisionner la criée lorientaise. Lundi matin, 20 tonnes y ont été commercialisées. Un flux régulier qui devrait encore durer quelques semaines. « Cela montre deux choses, explique Maurice Benoish. D’abord, qu’il y a du poisson en mer. Et puis, que nous sommes capables à Keroman, grâce à nos équipements et à notre personnel, de répondre à la demande des professionnels quand ils en ont besoin ». Toujours dans le domaine halieutique, la campagne de thon a démarré début août sur de bons rendements. Et semble donc elle aussi bien partie. Trois paires de chalutiers pélagiques pêchent actuellement le germon au large du golfe de Gascogne. 50 tonnes étaient attendues ce matin à Lorient Keroman.

Affluence record sur le FIL

Du côté de l’Aire de Réparation Navale (ARN), l’été a été mis à profit pour effectuer les traditionnelles opérations de maintenance de l’élévateur de 650 tonnes, mais aussi pour changer 4 pneus sur les 16 qui l’équipent. On comprendra qu’à 14 000€ pièce, les pneus sont ainsi remplacés au fur et à mesure. « Ce sont des révisions importantes que l’on se doit d’effectuer chaque année si l’on veut garder nos outils en parfait état de fonctionnement », commente Maurice Benoish. Côté travaux, la période estivale aura également permis d’achever le changement de toiture sur la gare de marée et de terminer la construction des nouveaux ateliers mécaniques, dont la réception est annoncée pour début septembre. Le chantier du bâtiment Europêche a quant à lui été lancé en juillet. Et une deuxième machine à laver les caisses a été mise en service afin de seconder la première qui arrivait à saturation. Enfin, le mois d’août aura vu une nouvelle fois le port de pêche s’installer en plein cœur de Lorient à l’occasion de la 47ème édition du festival Interceltique. Une édition record pour l’espace Keroman baptisé cette année « Les Ports de Lorient ». « Nous n’avions jamais eu autant de monde sur notre stand », se félicite Maurice Benoish. Les traditionnelles ventes à la criée effectuées à la voix, comme jadis, ont une nouvelle fois permis de récolter plusieurs centaines d’euros qui ont été remis à la SNSM, la Caisse des Péris en Mer et l’association Les Hommes et la Mer.